Actus

29/12/2015

Nouveau site internet

posté à 11h03

voici la nouvelle adresse


http://lucie-croissant.fr


 

nouveau site


20/08/2015

C'est Embrun quand même...

posté à 20h15

Parmi les triathlètes, il y a ceux qui ont déjà fait un format XXL, comme un ironman ou l'embrunman.

Parmi ces derniers, il y a ceux qui sont contents de leur chrono, ceux qui sont contents de l'avoir terminé, et ceux qui rêvent encore de le faire, car ils n'ont pas pu prendre le départ ou car ils ont dû abandonner.
Et ceux qui ne sont pas contents de leur chrono, peut être uniquement pour quelques minutes ou un peu plus.

Mais si on replace un peu les choses dans leur contexte : enchaîner 3,8km de natation , puis 180 km (ou 188km) en vélo, et 42 km en course à pied..
Est ce que ce n’est déjà pas quelque chose de fou, de grand, dont on peut être fier même si on rêvait de faire "mieux" en terme de chrono ?

Le défaut du chrono ou de rester entre copains tri athlètes, c'est de ne peut être plus se satisfaire d'une performance que tous les non tri athlètes trouvent inimaginable, qui est déjà de terminer cette course?

Avec l'augmentation du nombre de marathoniens, de triathletes, de traileurs et d’ultratraileurs, ou d'autres sports d'endurance, on a l'impression que des courses comme celle- ci deviennent des courses normales. Que les performances de seulement finir certaines courses ne suffisent plus, et qu’il faut faire toujours plus.

J’espère en tout cas que cette course à la performance ou au dépassement, ne se fait pas au détriment du plaisir.
En tout cas, j’aime tellement prendre du plaisir sur mes courses, qu’elles soient petites ou grandes, que celà m’attriste de voir des personnes déçues pour des secondes ou des minutes, alors qu’au final, c’est déjà grand, non ?
Alors être déçu pour une couleur de tee shirt... ça vaut encore moins le coup..

Et au-delà d'un chrono ( qui au passage sera sans doute toujours moins bon que celui de Marcel ou de Jeanne;)), j'imagine que ce n'est pas la prime de course qui anime la plupart des triathlètes au départ de ces courses ( sinon niveau entraînement / rentabilité, il doit y avoir des sports qui paient mieux).

En tout cas ce qui m’anime, ce sont plutôt les moments de sport partagés avec mes collègues et copains d'entraînement, les souvenirs de la course avec mes supporters qui sont là peu importe le chrono, et les paysages dont je peux profiter quand il fait beau.


Et pour tous les non triathlètes, le triathlon ce n'est pas "que" de ironmans.
C'est surtout un sport accessible à tous finalement : nager / rouler et courir !
Je parie qu'un certain nombre d'entre vous ont fait un peu de ces 3 sports pendant leurs vacances :)

Alors les triathlons avec 500 m de natation/20km de vélo (route ou VTT ou vtc !)/ et 5 km de course à pied sont peut être faits pour vous !

C’est bientôt la rentrée, et le moment de vous dire peut être « et pourquoi pas moi ? »

 


06/07/2015

L'entraînement intelligent, avec Yves Le Moigne / Cayambe Sport

posté à 20h59 dans "Entraînements "

Hier c'était les championnats de France de triathlon longue distance.


Une épreuve que je n'ai pas préparée au mieux. Mon principal défaut est de beaucoup me disperser entre les raids de 5 jours, les triathlons Sprint de 1h, les triathlons longs de 5h...


Rien de très optimal me dirait mon coach. Mais non seulement j'ai la chance d'avoir un coach (Yves, qui est sur Aix en Provence), mais surtout un coach qui sait s'adapter à mes diverses petites aventures.


Alors oui j'avais 0 ambition pour les championnats de France de LD à Gravelines (3km de natation, 90 km de vélo, 21km de course à pied), vu le peu d'entraînements que j'ai pu faire.
Mais finalement, comme chaque entraînement que m'a donné Yves avait un but qualitatif, ça a été plutôt bien efficace.
En tout cas je me suis pas mal étonnée du résultat : dans les non élites, je finis 2e tous groupes d'âge confondus..alors même que j'avais l'impression de n'avoir rien fait niveau volume d'entraînement..


Alors bien sûr je ne suis pas un exemple en entraînements, mais j'ai quand même appris 2-3 petites choses avec le temps et mes erreurs (même si je n'ai pas de cardio, pas de gps, que des sensations !):


-avant chaque entraînement (natation, vélo, course à pied ): je sais pourquoi je pars m’entraîner. Travail technique, endurance, fractionné, puissance, vélocité..


-je ne fais pas (plus) la course au plus gros volume horaire possible par semaine, car j'ai compris que la phase récupération était bien plus bénéfique que le surentraînement (si si, même quand tu t'entraînes pour un Ironman)


- je ne regarde pas ma vitesse moyenne (en fait je n'ai même pas de compteur sur mon vélo, ni de montre gps): mais je fais un vrai échauffement lent, une séance avec des moments de récupération, et un retour au calme (ce qui automatiquement baisse une moyenne..). Mon objectif n'est pas d'être la championne du monde de l'entraînement, mais d'être bien les jours de course.


- je ne m'entraîne qu'avec des gens sympas (peu importe leur niveau, on peut toujours s'adapter :)) et même avec mes parents qui se mettent au vélo et c'est plutôt rigolo.


-je m'adapte (enfin, mon coach s'adapte ) en fonction de ma forme, de mon travail, et des épreuves qui m'inspirent et me font rêver !


- et je n'oublie pas que je m'entraîne et je cours pour le plaisir.
D'ailleurs je pense que l'on est tout plein dans ce cas, et parfois certains devraient se le redire. Ils ne seront pas tous champions du monde, alors il faut être flex et sourire un peu sur le parcours ou avant la course. J'en ai vu des sourires hier à Gravelines, et ça rend la course bien plus fun !
Et ça donnera aussi envie aux gens de se mettre au triathlon, parce que, oui tout le monde peut en faire (je ne parle pas d'un ironman demain, je parle d'un triathlon plus court, et après quelques entraînements)
Et puis, c'est dommage de ne pas être content de son temps pour 10 sec ou 3 min sur un triathlon, parce qu'entre les différents parcours de triathlons, la météo, rien n'est vraiment comparable, sauf les sensations et le plaisir qu'on y prend !


Voilà, c'était ma petite note philosophique post course, à me demander pourquoi j'avais perfé (à mon niveau) et surtout réussi à prendre autant de plaisir. Mais avec le plaisir, viennent souvent les performances.


Si vous avez des questions entraînements, je partage volontiers, mais pour tout ce qui est bien technique, il faut s'adresser à Yves !

 

site yves coach cayambe sport


26/05/2015

A peine remise des Chemins du Soleil, en route vers le Raid EDHEC

posté à 11h46

J’ai testé une course VTT dite « Extrême » de par son dénivelé (+10 000 m) et ses kilomètres (250km), mais aussi extrêmement magique et grandiose de par ses parcours, ses paysages et son ambiance.

C’était LES CHEMINS DU SOLEIL, du 14 au 17 mai, et c’était bien même très bien. Ce dont je suis sûre c’est que j’étais bien contente d’y être, bien contente aussi de notre performance avec Benjamin mon coéquipier, et que j’étais bien fatiguée à l’arrivée.

On finit à la 4e place mixte, au pied du podium direz vous, mais quand on voit le niveau des équipes mixtes devant, et derrière aussi, on ne peut être que content !

Et maintenant place au raid EDHEC qui commence demain. Ce sera avec le Team FMR XBIONIC et les compères Clément, Julien et Baptiste. 5 jours dans l’arrière pays niçois avec au programme 250 km en vtt et en trail, de quoi bien s’ occuper,avec un peu de canyoning, cordes ou autres petites activités de ce genre, mais pour l’instant le parcours est secret !
Et surtout, n’hésitez pas si vous voulez nous suivre, on aura une balise gps pour voir où on est tout au long de la course.

 

live.raidedhec.com/


11/05/2015

Travailler les transitions

posté à 10h50

Le mois de mai est chargé, c'est déjà bien d'en être consciente !

Le 3 mai à Aix en Provence il y avait l'Half Ironman ( 1,9km / 90 km / 21km) qui était magique par les parcours, magique par mes amis et mon club le TRIATHL'AIX qui organisaient et aidaient tout le weekend, mais qui en plus nous a mis une ambiance incroyable sur le parcours, et magique pour le plaisir que j'ai pris à le faire, mis à part mes petits mollets qui sont revenus m'embêtée.
Je ne parlerai pas de performance chronométrée, car même si je n'espérai pas si bien faire, le temps n'était pas mon objectif principal, mais bien de passer un bon moment !

Mais après il y a les transitions à essayer de gérer au mieux, pas celles dans le triathlon, mais celles entre les épreuves !

Car j'enchaîne jeudi avec les chemins du soleil, épreuve vtt de 3 jours et une nuit, avec 250 km, 7 500m de dénivelé positif, par équipe de 2. Et vous pourrez nous suivre !
Et pourquoi celui là ? Il semblerait que les parcours vtt soient très bien faits, avec des singles de folie entre Saillans et Gap.


Et ensuite transition avec le raid EDHEC à la fin du mois, un raid de 5 jours dans l'arrière pays Niçois, avec le nouveau team FMR (Clément Valla, Baptiste Turrel, et Julien Moncomble ) : au programme nous attendent 250 km de vtt et de trail avec 10 000 m de dénivelé positif.
Pourquoi celui là ? parce que c'est le raid que j'organisais quand j'étais à l'EDHEC, et que les parcours sont en général super sympa, et surtout que les étudiants qui l'organisent sont au top.

Finalement, tout ce que j'aime, sous plein de formes différentes, avec des équipiers différents !

Sans oublier les transitions avec le travail, où ça roule aussi un peu :) !

Ah oui j'oubliais, la saison n'est pas finie après, il y aura bien un triathlon long à Gravelines, avec le japonais Hoel pour son premier triathlon en France, et aussi Embrun en format XXL, car si Jil, Bobby, Cédric, Sylvain, François, et toute la clique le font cette année, il ne faudrait pas louper ça !


 

lien vers les chemins du soleil vtt




» Consulter les archives

RSS